Mes ricochets, ricocher, ricochez... de mots en mots

Ecrire. Nier le silence. Donner corps à la vie. Toucher du bout des doigts l'impalpable moment présent. Vivre, tout simplement. A s'en exploser le coeur. On ne sort pas indemne de la vie. On essaie juste de garder intacts les sensations.

21 juin 2010

"Pause"

Le temps file et me manque. Pour vous raconter les jours qui passent, il m'en faudrait davantage. Ou moins de sommeil, peut-être. Du tout au rien, je saute d'un seul bond. Sans pause. L'éphémère de mes émotions est mon quotidien. Et je comble mes journées de petites choses à faire pour éviter le temps des réflexions. Je plonge dans mes lectures sans reprendre mon souffle. Les choses n'avancent pas vraiment, et moi je profite des bulles de bonheur lorsqu'elles passent à portée de sourire, j'essaie d'oublier les petits vides. Je prends mon temps pour ne pas le perdre. Je laisse le temps au temps de devenir temps des sourires. Les semaines passent au rythme de la routine, les week-end filent à celui de l'imprévu. Toujours mains dans la main. Paraît qu'une fois passé le cap des 2 ans, on est tranquilles jusqu'à 7. On verra bien. Moi j'essaie d'oublier les imperfections et de gommer les ratures, d'atteindre le bonheur tranquille. J'sais même pas si il existe. Ni où chercher. Je crois que je suis compliquée. Jusque dans mes hésitations vestimentaires. Toujours le cul entre deux chaises. Définition exhaustive de l'indécision hésitante. Un peu paumée comme on se perd dans une vie qui prend un tournant brusque. Faut le temps d'arrêter les vertiges et la tête qui tourne. La nouveauté est derrière soi, l'autre n'est plus terre inconnue, reste à dompter le quotidien et à voir si les rouages sont bien huilés pour passer à la suite. J'en suis là. A attendre un peu de voir si. J'ai décidé de me laisser flotter jusqu'à fin de l'été. Profiter des rayons de soleil et cacher la pluie sous mon oreiller. Après, je prendrai mes décisions. Je tracerai ma route. J'ai besoin de souffler un peu. Avant le nouveau souffle à prendre. 

Posté par blue dragonfly à 19:05 - Egocentrisme inhérent - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Dommage que vous avez fait une pause,mais nous attendons la retour.

    Posté par nike air max 90, 28 juin 2010 à 09:36

Poster un commentaire